Les organisations étudiantes et lycéennes se mobilisent

Par

Elles appellent à une journée nationale d’actions le 9 mars contre un texte qui contribuerait à davantage précariser les jeunes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour le moment, la mobilisation n’a pas vraiment commencé. Certains étudiants et lycéens sont encore en vacances ou en sortent juste. Mais les organisations étudiantes et de la jeunesse n’entendent pas faire de la figuration dans la contestation du projet de loi de réforme du Code du travail porté par la ministre du travail, Myriam El Khomri.