La société civile aux législatives, le procès du « Viol du 36 », la guerre en Ukraine... Une semaine dans « À l’air libre »

La société civile aux législatives, le procès du « Viol du 36 », la guerre en Ukraine...  Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart
PDF


Avant la gueule de bois de lundi, nous vous proposions une soirée spéciale présidentielle dimanche dernier sur Mediapart. Une fois annoncée la victoire d’Emmanuel Macron, la société civile était sur notre plateau pour interpeller le président de la République réélu avec la fondatrice de la Maison des femmes de Saint-Denis, Ghada Hatem-Gantzer ; Émilien Houard-Vial, doctorant en science politique, spécialiste de la droite ; Paul Rocher, économiste, auteur de Gazer, mutiler, soumettre (éd. La Fabrique) et Omar Slaouti, conseiller municipal d’Argenteuil, coauteur de Racismes de France (éd. La Découverte).

Société civile et représentation politique aussi, ce lundi, avec trois candidates aux législatives qui aimeraient, enfin, que l’Assemblée nationale ressemble à la société : Nadhéra Beletreche, Rachel Kéké et Lumir Lapray. Et, pour évoquer ce « troisième tour » et analyser les dynamiques politiques qui composeront cette campagne, nous recevions en début d’émission le sociologue Étienne Ollion.

C’était la grande cause (devenue toute petite) du quinquennat d’Emmanuel Macron : la lutte contre les inégalités de genre et les violences sexistes. Il reste du chemin dans ce domaine et l’affaire du « Viol du 36 » est venue questionner à nouveau l’institution judiciaire face aux affaires de violences sexuelles. C'est ce que nous raconte la réalisatrice Ovidie dans son nouveau documentaire. Elle était notre invitée mardi.

En Ukraine, l’armée russe patine et semble multiplier les atteintes au droit international. La guerre menée par le Kremlin est-elle en train de lui échapper ? Faut-il craindre une stratégie de l’attrition ? C’était l’objet de notre émission de mercredi.

Jeudi enfin, nous interrogions une promesse du président Macron, « l’invention collective d’une méthode refondée pour cinq années de mieux ». Que faut-il attendre, vraiment, de ce second quinquennat sur le plan de la méthode de gouvernement et des libertés publiques ? Éléments de réponse avec nos invité·es : Michel Wieviorka, auteur de Alors monsieur Macron, heureux ?, et la professeure de droit public Stéphanie Hennette-Vauchez, qui a écrit La Démocratie en état d’urgence.

À l’air libre

À la Une de Mediapart

Discriminations
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Violences sexistes et sexuelles — Enquête
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
France
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
France — Enquête
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne