Non, la Guyane n’a pas été «préservée»

Par

La tentation est grande pour les chefs d’État français de se poser sur la scène internationale en sauveurs de l’Amazonie. François Mitterrand avait ouvert le bal en 1992 au Sommet de la Terre de Rio. Emmanuel Macron lui aura emboîté le pas, à quelques jours du G7 à Biarritz. Mais si à Paris il y a l’affichage, en Guyane, à l’est de l’Amazonie, il y a les actes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cayenne (Guyane), correspondance.– Vu du ciel, le spectacle est époustouflant. La Guyane est une immensité verte ininterrompue hébergeant plus de 70 types d’habitat forestier. Cette collectivité territoriale à l’est de l’Amazonie abrite l’un des trois ou quatre derniers grands massifs de forêt tropicale au monde d’un seul tenant.