Enquête sur l’affaire Besson: ordonnée, la garde à vue du cinéaste n’a jamais eu lieu

Par

Mediapart s’est plongé dans l’enquête préliminaire pour « viol » classée sans suite en février par le parquet de Paris. Des actes n’ont pas été réalisés tandis que des contradictions apparaissent. La plaignante a déposé une nouvelle plainte, avec constitution de partie civile. La juge désignée doit maintenant décider si elle poursuit les investigations. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comment la justice française enquête-t-elle sur des affaires de violences sexuelles ? Lorsqu’il s’agit en particulier de personnalités connues – telles que le ministre Gérald Darmanin (accusé de viols, enquête classée), l’islamologue Tariq Ramadan (mis en examen pour viols), l’acteur Gérard Depardieu (accusé de viols et d’agressions sexuelles, enquête classée), le réalisateur Abdellatif Kechiche (visé par une enquête préliminaire pour agression sexuelle) ou le chanteur Patrick Bruel (visé par une enquête préliminaire pour « exhibition sexuelle » et « harcèlement sexuel ») –, comment traite-t-elle ces dossiers ?