A Biarritz, les ministres renoncent dans une ville en souffrance

Par Jérémy Jeantet

Deux membres du gouvernement, Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne, espéraient être candidats aux municipales à Biarritz, sur deux listes différentes. Ils ont dû renoncer, à la demande de l’Élysée. La ville, endettée et à la population vieillissante, a d’autres priorités qu’un duel fratricide.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), envoyé spécial.– Biarritz n’avait pas besoin de ça. Très endettée, vieillissante, minée par des conflits autour de grands projets immobiliers, et politiquement divisée, la ville a failli voir s’affronter deux anciens ministres du gouvernement, lors des élections municipales de mars prochain.