Loi sur le travail: mobilisation à quitte ou double

Alors que les députés de la commission des affaires sociales commencent à se pencher sur le texte, le gouvernement doit garder un œil sur la mobilisation citoyenne. La journée de manifestations de jeudi devrait être très suivie. Pèsera-t-elle pour autant ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tenir face à la rue comme face aux députés. Une semaine après la présentation de son projet de loi sur le travail en conseil des ministres, le gouvernement n’en a pas fini. Sur le front syndical, d’abord, une journée de mobilisation qui s’annonce suivie a lieu jeudi 31 mars. Sur le front politique, ensuite, avec l’arrivée du texte devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée, mardi. Les débats prévus la semaine prochaine sur les amendements seront tendus.