Le procès du groupe de Tarnac s’achève en prises de parole

Par

Le procès du « groupe de Tarnac » s’est achevé ce vendredi 30 mars par des déclarations de Mathieu Burnel, Julien Coupat, Yildune Lévy et Benjamin Rosoux. Le jugement a été mis en délibéré au 12 avril.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu’au bout, ce procès ne ressemble à aucun autre. Après trois semaines de débats parfois décousus mais vivants, au cours desquels Corinne Goetzmann, la présidente de la XIVe chambre correctionnelle de Paris a réussi à se mettre à l’écoute des huit prévenus, en faisant preuve de patience et de psychologie, le procès du « groupe de Tarnac » s’achève de façon déconcertante. Ce vendredi 30 mars, les prévenus peuvent prendre la parole après les plaidoiries de leurs avocats, comme c'est l’usage. Quatre d’entre eux le font, chacun à sa manière, et recueillent les applaudissements d’une grande partie du public présent dans la salle des Criées du tribunal.