Mort de Steve: le premier ministre blanchit la police

Par et

« À la lumière des faits connus aujourd’hui, je cite, “il ne peut être établi de lien entre l’intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço” », a déclaré Édouard Philippe, en s’appuyant sur le rapport de l’IGPN. Le premier ministre a annoncé une enquête de l’Inspection générale de l’administration. L’opposition s’insurge.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trente-huit jours. C’est le temps qu’il aura fallu à l’exécutif pour s’adresser directement aux proches de Steve Maia Caniço, porté disparu depuis le 22 juin à la suite d’une charge policière sur l’île de Nantes et retrouvé mort 29 juillet dans la Loire