Dans le Nord, les salariés de Cargill se battent encore

Par

La direction prévoit la suppression de 186 postes dans l’usine de Cargill à Haubourdin, près de Lille. « Humainement, c’est horrible », dit un salarié. La CGT et les représentants du personnel ont saisi la juge des référés. La décision sera rendue le 3 novembre 2020.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lille (Nord).– Au tribunal de grande instance de Lille, les robes noires se pressent dans la salle des référés alors que, devant le palais de justice, les salariés de Cargill Haubourdin discutent des suites de la mobilisation et de la crise sociale qui vient. Après neuf mois de lutte contre un plan de suppression de postes, cette audience est l’un des derniers espoirs des 325 salariés de l’usine agroalimentaire de Haubourdin (Nord).