Avec la deuxième vague, l’économie française est au bord du gouffre

Par

Malgré un rebond au troisième trimestre, les effets de la deuxième vague sur l’économie vont renforcer le caractère durable de la crise. Cela exige un changement déterminé de stratégie, qui ne se profile pourtant pas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les hasards du calendrier sont parfois cruels. Ce vendredi 30 octobre, alors que la France plonge dans un deuxième confinement, l’Insee publiait les chiffres du PIB du troisième trimestre avec une croissance record. Entre juin et septembre, cet indicateur a bondi de 18,2 %, la plus forte croissance de l’histoire statistique connue. Techniquement, cela met fin à une contraction de trois trimestres consécutifs et à la « récession », qui est entendue par les conjoncturistes comme deux trimestres consécutifs de baisse du PIB. Il n’y a pourtant pas de quoi pavoiser, bien au contraire.