Adèle Haenel: «Ces violences sexuelles, racistes, ce sont des faits politiques»

Par

Dans «À l’air libre» lundi, les actrices Adèle Haenel et Nadège Beausson-Diagne s'expriment sur la loi Sécurité globale, le maintien de Gérald Darmanin et la lutte contre les violences sexuelles et racistes. Également au sommaire : retour sur notre enquête sur les dysfonctionnements de l'institution face à une affaire de pédocriminalité dans une école parisienne.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

«À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

Au sommaire : 

➡️Deux invitées exceptionnelles, deux actrices engagées, pour parler de la loi Sécurité globale, des violences sexuelles et racistes : Adèle Haenel et Nadège Beausson-Diagne. Elles étaient dans la manifestation samedi à Paris contre la loi Sécurité globale. Manifestation suivie par Youmni Kezzouf et Christophe Gueugneau (lire également le compte-rendu écrit).

➡️Et puis nous revenons sur cette affaire de pédocriminalité dans une école parisienne : Marine Turchi a révélé des dysfonctionnements majeurs et des refus d’enregistrements de plainte (ici et ) . On en parle avec elle et avec une des avocates du dossier, maître Marie Grimaud.

© Mediapart
 

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous