mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart lun. 2 mai 2016 2/5/2016 Dernière édition

Jean-Yves Le Drian, un ministre qui marche au pas

31 janvier 2013 | Par Lénaïg Bredoux

Jusqu'ici peu connu, le ministre de la défense est un très proche du président de la République qu'il suit depuis trente ans. Loué pour son « sérieux », il revendique une conception consensuelle de son poste. Et avec lui, l'armée est toujours l'armée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il a fallu une guerre pour qu’il attire les caméras. Jean-Yves Le Drian menait jusqu'ici la carrière classique d’un notable socialiste, régnant sur son fief, dans l’ombre de son ami de trente ans, François Hollande. L’ancien maire de Lorient, devenu ministre de la défense, est un social-démocrate discret qui pense, en gros, ce que pense le président. Y compris en matière de défense où il revendique une approche « consensuelle », défend mordicus la dissuasion nucléaire et prétend faire la « guerre contre le terrorisme ».