Pour une véritable refondation de l’audiovisuel

Par

Emmanuel Macron veut préparer une grande réforme de l’audiovisuel. La révocation du PDG de Radio France Mathieu Gallet par le CSA en confirme l'urgence. Mais à la condition d’engager une véritable régulation démocratique, encadrant tout autant l’audiovisuel privé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au terme d’une très longue délibération, ce mercredi 31 janvier, et après l’avoir entendu deux jours plutôt, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), présidé par Olivier Schrameck, a décidé de révoquer le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, condamné le 15 janvier pour « favoritisme » par le tribunal correctionnel de Créteil. La décision doit prendre effet le 1er mars prochain. Le CSA a publié à 19 heures un communiqué pour justifier sa décision, la loi lui faisant obligation dans ce cas de figure de prendre des décisions motivées. Le conseil estime ainsi qu’« il importe que les relations d’échange et de dialogue entre les représentants de l’État et le président-directeur général de la société soient denses, confiantes et permanentes, dans un contexte de réforme majeure de l’audiovisuel public annoncée par le pouvoir exécutif ».