Jeudi 17 mars à Strasbourg, un patient est mort aux urgences, faute de prise en charge

Un homme atteint d’une hémorragie digestive est décédé aux urgences du Nouvel Hôpital civil. Un décès occasionné par le manque de personnel et de lits d’hospitalisation, selon un urgentiste. La direction des Hôpitaux universitaires de Strasbourg a demandé l’ouverture d’une enquête interne.

Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

31 mars 2022 à 14h22

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Strasbourg (Bas-Rhin).– À l’hôpital public, le manque de moyens tue. Mercredi 16 mars, vers 23 heures, un homme atteint d’hémorragie digestive a été admis aux urgences du Nouvel Hôpital civil (NHC). Dans un service débordé par le nombre insuffisant de lits d’hospitalisation, il est resté plusieurs heures sur un brancard. Il est décédé jeudi 17 mars vers 13 heures. Il venait à peine d’être pris en charge pour une transfusion après avoir passé près de 12 heures dans la zone 4, un espace dédié à la répartition des patient·es, non propice aux soins.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal