«En France, la défiance politique est plus élevée qu’ailleurs»

Entretien avec Antoine Bristielle et Tristan Guerra, qui analysent les opportunités et les obstacles à une candidature « antisystème ». Ils soulignent que contrairement aux idées reçues, la Ve République est devenue un régime mal adapté aux temps de crise. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La crainte d’une candidature « antisystème », incarnée par une figure venue de l’extérieur du paysage politique, a motivé des initiatives déroutantes de la part du chef de l’État, envers des personnalités aussi différentes que l’humoriste Jean-Marie Bigard, le Dr Didier Raoult ou le polémiste d’extrême droite Éric Zemmour. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal