Le ministère rappelle des millions de masques FFP2 potentiellement dangereux

Par Raphaël Godechot

Presque 17 millions de FFP2 distribués aux soignants ont été rappelés par Santé publique France. En cause : du graphène, élément potentiellement toxique. Sa mention sur la notice aurait échappé aux autorités de santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, la France n’en a pas fini avec les problèmes liés aux masques. Le 25 mai, Santé publique France (SPF) a mis en ligne, sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), un document passé relativement inaperçu mais titré ainsi : « Urgent – information de sécurité ». Destiné notamment à des hôpitaux, il indique : « Votre structure est susceptible d’avoir été destinataire de masques labellisés “Biomass Graphène”. Dans l’attente de l’évaluation de l’éventuel risque lié à la présence de graphène dans ces masques, et par précaution, il vous est demandé de ne plus les utiliser. »