Les limites de la réforme pénale Taubira

Par

Quelques avancées symboliques, de bonnes intentions, mais aussi un recul pour les aménagements de peine, un calendrier politique très incertain et des moyens limités : la réforme pénale de la ministre de la justice, qui tente de concilier plusieurs approches, n’est pas une grande réforme de gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après un duel cet été avec Manuel Valls, puis un arbitrage de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, la dernière mouture du projet de réforme pénale de Christiane Taubira a été présentée aux organisations syndicales ainsi qu’à la presse, vendredi en fin de journée.