Dossier Le procès des attentats du 13-Novembre

Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.

Salah Abdeslam : « Des fois, je parle, des fois, je parle pas »

Salah Abdeslam. © Photo montage Sébastien Calvet / Mediapart
Le « dixième homme » des commandos de Paris a avoué, mercredi, qu’on lui avait confié la mission de « se faire exploser » dans un café du XVIIIe arrondissement. « J’ai renoncé par humanité, pas par peur », a-t-il déclaré.

Et soudain une bénévole des Restos du cœur empêcha un attentat

Terrorisme — Chronique

Le témoin Sonia a déposé vendredi devant la cour d’assises. © Photo illustration de Sébastien Calvet / Mediapart
Devant la cour d’assises, la femme qui, au péril de sa vie, a amené les policiers à Abdelhamid Abaaoud, et l’un des commissaires ayant conduit l’enquête ont raconté les cinq jours qui ont évité un nouvel attentat au lendemain du 13-Novembre.

Georges Salines : « Jusqu’où doivent aller nos avocats pour obtenir des réponses à nos questions ? »

Justice — Chronique

Georges Salines à Paris en septembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart
Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats du 13-Novembre décrivent leurs sentiments. Aujourd’hui, le père de Lola, assassinée au Bataclan, revient sur un moment d’audience rare entre une avocate de partie civile et Salah Abdeslam.

« Là aussi de nombreux corps… »

Terrorisme — Chronique

Durant 22 minutes, la cour d’assises spécialement composée s’est transportée vendredi, d’abord par le son, ensuite par l’image, au Bataclan. Avec les commentaires du président Périès rendant compte de l’ampleur de la tragédie. Récit d’une audience en apnée.

Salah Abdeslam : « J’ai renoncé à enclencher ma ceinture »

Terrorisme — Chronique

Après avoir fait valoir son droit au silence durant une partie de l’après-midi, Salah Abdeslam a finalement répondu à une avocate des parties civiles. Le 13 novembre 2015, il n’a pas enclenché son gilet explosif, « ni par lâcheté ni par peur », mais parce qu’il « ne voulait pas ».

Mohamed Abrini passe aux aveux… à demi-mot

Terrorisme — Chronique

Jamais un accusé n’avait été aussi loin dans ses déclarations. Mais parce qu’il l’avait annoncé et surtout parce qu’il est contraint dans des conflits de loyauté avec les autres hommes dans le box, les aveux de Mohamed Abrini au procès des attentats du 13-Novembre n’ont pas eu la portée espérée. 

Christophe Naudin : « On a beaucoup parlé de l’horreur, pourquoi ne pas la montrer ? »

Terrorisme — Chronique

Pendant toute la durée du procès des attentats du 13-Novembre, sept victimes des attentats écrivent et décrivent leurs sentiments. Aujourd’hui, Christophe Naudin, un rescapé du Bataclan, explique pourquoi désormais il souhaite être confronté aux images de l’attentat.

Georges Salines : « J’essaie d’avoir un regard nuancé, mais est-il pour autant objectif ? »

Justice — Chronique

Georges Salines à Paris, en juin 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart
Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats du 13-Novembre écrivent et décrivent leurs sentiments. Aujourd’hui, Georges Salines, partie civile, analyse les sentiments qui s’entremêlent alors qu’a débuté l’examen des charges pesant sur les accusés.

Attentats du 13-Novembre : notre couverture du procès

Billet de blog

Mémoire vive d'un soir de novembre

Billet de blog

Tous les articles

Salah Abdeslam et les multiples facettes d’un « combattant de l’État islamique » fatigué

Terrorisme — Chronique

Empêtré dans ses contradictions, entre la volonté d’assurer sa réputation et une volonté d’atténuer la perpétuité qu’on lui promet, l’unique survivant du commando du 13-Novembre a livré sa version de son embrigadement djihadiste.

Mohamed Abrini ou la banalité d’un terroriste

Terrorisme — Chronique

Au procès des attentats du 13-Novembre, le premier des accusés à avoir été interrogé sur les faits n’a rien condamné, ni regretté. Celui qui, sans ses activités terroristes, serait un monsieur Tout-le-Monde s’est aussi embourbé dans ses contradictions.

Georges Salines : « Nous sommes impatients de reprendre le fil de ce procès »

Justice — Chronique

Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats écrivent et décrivent leurs sentiments. Aujourd’hui, Georges Salines, partie civile et médecin épidémiologiste, analyse les ressorts de la suspension d’audience pour cause de Covid de Salah Abdeslam.

Le Covid désorganise aussi le procès des attentats du 13-Novembre

Terrorisme — Chronique

Après un long débat entre respect d’un planning à tenir et sécurité sanitaire à garantir, l’audience a été suspendue pour permettre de déterminer si l’accusé Salah Abdeslam, positif au Covid-19, était contagieux et en état d’assister à son procès.

Christophe Naudin : « Comment la famille du terroriste a pu être aussi impuissante ? »

France — Chronique

Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats vont écrire et décrire leurs sentiments. Aujourd’hui, Christophe Naudin, un rescapé du Bataclan, détaille l’importance des propos des familles des terroristes.

Procès du 13-Novembre : l’impossible défense ?

À l’air libre

« À l’air libre » reçoit ce soir deux avocates qui défendent des accusés dans le procès des attentats du 13-Novembre, Marie Violleau et Menya Arab-Tigrine.    

Georges Salines : « Le père du terroriste Samy Amimour, Azdyne, je le connais bien... »

France — Chronique

Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats écrivent et décrivent leurs sentiments. Aujourd’hui, Georges Salines, père de Lola, une victime du Bataclan, raconte comment il a vécu le témoignage du père d’un des terroristes qui a fait feu dans la salle de concert.

Philippe Chadrys sur le 13-Novembre : « Sur 17 897 appels téléphoniques, trois se sont avérés décisifs pour l’enquête »

Attentats du 13-Novembre : les grands entretiens (2/5) — Entretien

Actuel numéro 2 de la police judiciaire, Philippe Chadrys, alors patron de la Sous-Direction antiterroriste (SDAT), a piloté l’enquête sur les attentats du 13-Novembre. Il lève le voile sur les dessous de la plus grande enquête jamais menée en France.