DSK est libre de se déplacer aux Etats-Unis

Par
Vendredi, le juge de New York a décidé de lever l'assignation à domicile de Dominique Strauss-Kahn. Les charges d'agression sexuelle sont maintenues. Le procureur reconnaît que la crédibilité de la femme de chambre est en cause: elle a livré un «récit erroné» pour partie. Dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une audience d'une dizaine de minutes a suffi pour que la justice lâche un peu de lest dans l'affaire DSK, tout en maintenant ses accusations. Après les révélations du New York Times, indiquant que la crédibilité de la victime présumée était mise à mal par l'enquête, le juge du tribunal pénal de New York a décidé de lever la caution de 1 million de dollars ainsi que la garantie de 5 millions de dollars et l'assignation à résidence de l'ancien patron du FMI qui ne sera plus contraint à une surveillance constante et au port d'un bracelet électronique. En revanche, son passeport reste saisi et il ne peut quitter les Etats-Unis.