LR, pointe avancée de la dérive de la droite européenne

L’ensemble des partis conservateurs en Europe a tendance à perdre du terrain électoral et à se radicaliser vers la droite. Dans le cas français, ces deux phénomènes sont particulièrement exacerbés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Au cours des années 1960, journalistes et universitaires s’interrogent sur la nature du gaullisme. Au-delà de la personne du général, le voilà incarné par un parti politique dont la taille électorale n’a cessé de croître tout au long de la décennie : l’Union pour la défense de la République (UDR), qui s’avère le (très) lointain ancêtre de l’actuel parti Les Républicains (LR), dont Éric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau se disputent aujourd’hui la tête.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal