Primaires américaines: Trump et Clinton prennent l'ascendant

Par

Les résultats du « Super Mardi » dans les primaires américaines sont sans ambiguïté : personne ne semble en mesure d'arrêter l'ogre Trump malgré l'inquiétude des hiérarques conservateurs. Clinton continue de creuser l'écart avec Sanders, qui peine à convaincre l'électorat populaire et issu des « minorités ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un mois après le début des primaires américaines, il n’y a plus vraiment de surprise. Les scrutins tombent les uns après les autres et confirment les mêmes tendances, qui sont paradoxalement opposées. D’un côté les électeurs républicains continuent de faire un doigt d’honneur à l’establishment de leur parti en votant, primaire après primaire, en faveur de Donald Trump. De l’autre côté, les démocrates se rangent progressivement derrière leur « candidate de raison » Hillary Clinton, en dépit d’un flirt prolongé avec son adversaire Bernie Sanders.