Afghanistan: que faut-il pour arrêter le désastre?

Par
Neuf soldats de l'Otan et de l'armée américaine ont été tués samedi et dimanche en Afghanistan. Parmi eux, un Français. Lundi matin, une attaque à la bombe a fait au moins douze morts dans la ville d'Hérat. Ce dimanche, un rapport de parlementaires britanniques est accablant pour l'opération menée par l'Otan et l'armée américaine: stratégie «incohérente», missions confuses, éparpillement des moyens. C'est un rapport de plus... Deux précédents, en avril et en juin décrivaient déjà la montée en puissance des forces talibanes et leur bonne organisation face à une coalition internationale qui, après presque huit années de guerre, apparaît défaite. Photo: soldats français dans la région de Kapisa (EMA).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Combien de milliers de morts et combien de défaites militaires faudra-t-il pour que l'Otan et les Etats-Unis se décident à revoir de fond en comble les conditions de leur intervention militaire en Afghanistan ? Un soldat français a été tué samedi, et deux autres blessés. Trois soldats américains ont également péri, ainsi que deux Canadiens. Dimanche, trois Américains ont été tués. Les trois première semaines de juillet, ce sont 17 soldats britanniques qui ont trouvé la mort ; 150 ont été blessés en une seule semaine. 1.013 civils, selon l'ONU, ont été tués les six premiers mois de l'année 2009.