En attendant de devenir Timonier, Xi Jinping devient «noyau dur»

Par

Les membres du parti communiste chinois « doivent s’unir autour du comité central et de son noyau dur, le camarade Xi Jinping ». C’est par cette expression absconse que le parti communiste chinois consacre le pouvoir du secrétaire général. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois-ci, c’est bon, Xi Jinping a réussi à imposer son statut de « noyau dur » du Parti à ses camarades. Il rejoint Mao Zedong, Deng Xiaoping et Jiang Zemin au panthéon des dirigeants du Parti affublés de ce statut. À l’été 2014, l’apparition puis la disparition de cette expression dans la presse officielle chinoise avaient poussé plusieurs observateurs à souligner la précarité du pouvoir du secrétaire général, obligé de reculer devant la levée de boucliers de ses adversaires.