Climat: la contrainte dans l'accord de Paris se précise

Par

Obligation de moyens plus que de résultats, sanctions réputationnelles, passages en revue obligatoires des objectifs de réduction des gaz à effet de serre : les scénarios se précisent pour aboutir à un accord sur le climat en partie « contraignant ». Même Barack Obama a utilisé le terme hier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant de quitter la France, Barack Obama a fait un cadeau à François Hollande : il a prononcé l’expression « juridiquement contraignant » au sujet de l’accord sur le climat en discussion au Bourget. Il ne parlait pas des objectifs de réduction de gaz à effet de serre des États, mais « du processus, des procédures qui assurent la transparence et les passages en revue réguliers ». Lors d’une conférence de presse à l’OCDE mardi 1er décembre après-midi, il a ajouté : « Ce sera décisif pour que nos ambitions soient fortes et que nous rendions des comptes aux uns et aux autres. »