Un nouvel enregistrement implique Guillaume Soro dans le putsch avorté au Burkina Faso

Par

Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, est suspecté d'avoir voulu aider les putschistes contre le gouvernement de transition au Burkina Faso. Une nouvelle bande-son, que Mediapart diffuse en exclusivité, confirme que le bras droit du président Alassane Ouattara a voulu venir en aide à un ex-ministre de Blaise Compaoré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Guillaume Soro, bras droit du président ivoirien Alassane Ouattara, s'est-il directement impliqué avec Djibrill Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères du président déchu Blaise Compaoré, dans la tentative de putsch qui a secoué le Burkina Faso fin septembre 2015 ? La question tourmente Ouagadougou et Abidjan depuis les publications début novembre 2015, à quelques heures d'intervalle, de deux enregistrements contradictoires faisant état de tractations entre les deux hommes.