Trafic d’or: un homme d’affaires accuse Erdogan devant un tribunal new-yorkais

Par et

Témoin clé d’un procès à New York sur un trafic d’or visant à contourner via la Turquie les sanctions américaines contre l’Iran, l’homme d’affaires turco-iranien Reza Zarrab a accusé le président turc Recep Tayyip Erdogan d’avoir aidé activement les trafiquants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), New York (États-Unis), de nos correspondants. – Le président turc Recep Tayyip Erdogan a personnellement ordonné à deux banques de son pays de participer aux activités d’un réseau de trafic d’or organisé pour contourner les sanctions économiques américaines contre l’Iran, a affirmé jeudi devant une cour fédérale à New York Reza Zarrab, le principal organisateur de ce trafic, passé du statut d’accusé à celui de témoin en échange de ses aveux.