La crise amène avec elle la corruption

Par

Les Européens ont le net sentiment que la corruption s’est développée depuis la crise. Les pays de l’Europe du Sud sont ceux qui soulignent la plus forte dégradation. La Commission européenne estime que la corruption coûte 120 milliards d’euros par an aux États.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Longtemps, l’Europe a feint de se croire à l’abri. La crise est venue dissiper les dernières apparences. Pas plus que les autres, le continent européen n’est épargné par la corruption. « C’est un phénomène qui est difficile à appréhender. Mais c’est un problème que nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer », a reconnu Cecilia Malmström, commissaire européen aux affaires intérieures, en présentant lundi 3 février le premier rapport européen contre la corruption.