Iran : un pays en révolte

Iran : terreur chimique contre les collégiennes, lycéennes et étudiantes

Un millier de jeunes filles ont été victimes d’attaques au gaz dans leurs établissements scolaires, à travers tout le pays. Le régime a fini par reconnaître ces agressions, perpétrées, semble-t-il, par des « groupes de vigilants » islamistes, mais paraît peu disposé à mener l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Comme le confie un chercheur iranien, c’est impossible à imaginer dans le pays de Hafez, Omar Khayyâm, Saadi et de tant d’autres grands poètes humanistes… Pourtant, jour après jour, les preuves s’accumulent. Jusqu’à cette évidence glaçante : environ un millier de collégiennes et de lycéennes ont fait l’objet depuis plusieurs mois d’attaques au gaz toxique dans leurs établissements scolaires, ce qui a conduit des centaines d’entre elles à être hospitalisées, dont bon nombre sous masque à oxygène.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA