Skripal: Poutine espère la fin des querelles diplomatiques

Par
Le président russe Vladimir Poutine a espéré mardi qu'une réunion de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) permette d'apaiser les querelles diplomatiques provoquées par l'attaque au gaz innervant contre l'ancien agent double russe Sergueï Skripal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ANKARA (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a espéré mardi qu'une réunion de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) permette d'apaiser les querelles diplomatiques provoquées par l'attaque au gaz innervant contre l'ancien agent double russe Sergueï Skripal.