L'Equateur accuse Assange d'avoir violé les conditions de son asile

Par
Le président équatorien Lenin Moreno a déclaré mardi que le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, avait "violé de manière répétée" les termes de l'asile dont il bénéficie à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il réside depuis bientôt sept ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

QUITO (Reuters) - Le président équatorien Lenin Moreno a déclaré mardi que le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, avait "violé de manière répétée" les termes de l'asile dont il bénéficie à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il réside depuis bientôt sept ans.