Immigration: Frontex, diplomatie parallèle et business opaque

Par

À qui profite le verrouillage des frontières ou la construction de murs ? Aux politiques, mais pas seulement. Dans Xénophobie business, Claire Rodier détaille quelques-uns des lieux de pouvoir de l'immigration, notamment l'agence européenne Frontex, qui sert autant la diplomatie souterraine des États que l'industrie de l'armement. Extraits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À qui profite le verrouillage des frontières ou la construction de murs ? Quelles organisations tirent parti de l'enfermement et de l'expulsion des sans-papiers ?