Armes à feu: les Etats-Unis sont dans l’impasse

Par

Le massacre de Las Vegas a fait 59 morts et 527 blessés. 300 millions d'armes circulent dans le pays. Pourquoi les États-Unis ont-ils autant de difficultés à avancer sur ce sujet des armes à feu, malgré les tueries à répétition ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cet article a été initialement mis en ligne en janvier 2016. Nous le republions, au lendemain de la tuerie de Las Vegas, qui a fait 59 morts et 527 blessés (lire notre article ici). L'auteur de la fusillade, Stephen Craig Paddock, un retraité aisé de 64 ans, détenait dans sa suite d'hôtel au moins vingt-trois armes à feu, plusieurs centaines de munitions, et s'est servi de plusieurs armes lors de la tuerie. Les policiers ont retrouvé chez lui des dizaines d'autres armes à feu et des milliers de munitions. Le massacre a une fois de plus relancé le débat dans les médias et le monde politique américain sur la vente libre d'armes, même si la Maison Blanche a déclaré que ce débat « était prématuré ». Trois cents millions d'armes sont aujourd'hui en circulation aux États-Unis.