Aux Etats-Unis, le spectre d’un calvaire carcéral pour Julian Assange

Par

Lors de la dernière semaine d’audience en vue de l’extradition du fondateur de WikiLeaks vers les États-Unis, plusieurs experts sont venus décrire les conditions de vie atroces au sein des quartiers haute sécurité dans lesquels il serait détenu. Verdict le 4 janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La dernière des quatre semaines d’audience en vue de l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, qui se tenaient jusqu’à jeudi devant la cour criminelle centrale de Londres, a permis d’avoir un aperçu du sort qui attendrait le fondateur de WikiLeaks sur le sol américain.