Donald Trump, un espoir qui s’est vite envolé à Moscou

Par

La Russie a su profiter depuis 2016 du chaos politique créé par Donald Trump. Mais la crise sans précédent des relations entre les deux pays incite le Kremlin à se préparer à l’élection de Joe Biden. L’homme sera un adversaire coriace, mais plus professionnel et prévisible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, le régime russe s’est bien gardé d’exprimer une quelconque préférence. Donald Trump, Joe Biden ? Moscou « travaillera avec le président que le peuple américain aura choisi », a dit Vladimir Poutine. Après les interférences massives de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016, les grands acteurs politiques et économiques russes ont regardé à distance cette campagne présidentielle. Pas question de laisser penser que le Kremlin aurait « son » candidat. Pas question d’espérer en l’un ou en l’autre.