A Macerata, l’équipée raciste d’un militant de la Ligue du Nord

Par

Luca Traini, qui a blessé au moins six personnes noires à Macerata lors d’une attaque raciste, a affirmé avoir agi à la suite du meurtre d’une jeune femme dont est suspecté un homme d’origine nigériane. Ce jeune militant de la Ligue du Nord a défilé avec le mouvement néofasciste CasaPound.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qui est Luca Traini, le militant d’extrême droite qui a tiré samedi 3 février sur au moins six personnes noires à Macerata, une petite ville de 43 000 habitants située dans le centre de l’Italie ? Arrêté par les carabiniers samedi midi, le jeune homme de 28 ans a, selon la presse italienne, reconnu les faits et été placé à l’isolement dans un centre de détention à Ancône. Décrit comme lucide et calme, il est poursuivi pour tentative de meurtres avec la circonstance aggravante de racisme, ainsi que pour port illégal d’arme, un pistolet Glock. Il détenait un permis de port d’arme pour un usage sportif.