Massacre de civils à Boutcha : « L’intention de génocide est difficile à prouver »

Les crimes commis par les soldats russes en Ukraine relèvent-ils d’un « génocide » comme le déclare le président ukrainien Volodymyr Zelensky ? Explications avec la juriste Isabelle Moulier, alors que les 27 menacent Moscou de nouvelles sanctions.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les images montrant une vingtaine de corps de civils ukrainiens gisant au sol dans les rues de Boutcha, dans les environs de Kyiv (Kiev en russe), apparemment abattus à l’arme automatique, ou froidement exécutés d’une balle derrière la nuque, suscitent depuis dimanche une vague d’indignation internationale. Alors que l’armée russe poursuit son retrait du nord de l’Ukraine, les découvertes macabres se multiplient autour de la capitale. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal