Obama: la droite israélienne proteste, les Palestiniens notent «un bon début»

Par
En Israël, le discours d’Obama a réveillé les fractures d’une coalition travailliste-Likoud-extrême droite. «Mensonges arabes», «propos naïfs et obtus»... Les déclarations les plus vives sont venues des mouvements des colons de Cisjordanie, directement menacés par les propos d’Obama. Pour le Hamas comme pour l’Autorité palestinienne, le discours constitue au contraire un «bon début».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Naïf», «obtus», «mensonges»... La droite israélienne n'a que modérément apprécié le discours prononcé, jeudi 4 juin au Caire, par Barack «Hussein» Obama. Officiellement, les réactions sont mesurées, voire inexistantes. Opposé à la création d'un Etat palestinien, contrairement au président américain, le premier ministre Benjamin Nétanyahou ne s'est pas exprimé directement à l'issue du discours de Barack Obama.