L’Inde veut accélérer dans les énergies propres

Par

À l’issue de leur rencontre à l’Élysée, samedi 3 juin, ni Narendra Modi, ni Emmanuel Macron n’ont évoqué le projet de centrale nucléaire géante d’EDF dans le sous-continent. Le premier ministre indien a préféré insister sur le solaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bombay (Inde), de notre correspondant.-  Une embrassade à l’indienne, bien serrée, sur le perron de l’Élysée. Une promenade main dans la main sur les pelouses du palais présidentiel, un peu plus tard. Puis une nouvelle accolade chaleureuse, au pied de l’Arc de Triomphe. La première rencontre entre le premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, et le président de la République, Emmanuel Macron, a montré que le climat était au beau fixe entre Paris et Delhi. Il a d’ailleurs été essentiellement question de climat, lors du tête-à-tête, puis du déjeuner organisés samedi 3 juin à l’Élysée.