Aufstehen, le mouvement qui veut ranimer la gauche allemande

Par

Le nouveau mouvement politique de Sahra Wagenknecht a enfin présenté les détails de son ambition, en compagnie de représentants du SPD et des Verts. Fort de 100 000 nouveaux membres, Aufstehen veut construire un programme commun obligeant la gauche à l'union, après plus de dix ans de désaccord. La politique migratoire a été présentée comme « secondaire » et Wagenknecht n’a pas réitéré ses déclarations ambiguës sur le sujet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– La gauche allemande n'est pas morte, elle bouge encore, même si l’on ne sait pas encore vers où. Hier à Berlin, Sahra Wagenknecht, cheffe du groupe parlementaire de Die Linke et figure centrale de la gauche radicale, l’a prouvé en présentant les détails d’un nouveau « mouvement » politique baptisé « Aufstehen » (Debout) et conçu par elle, son mari Oskar Lafontaine ou encore les politologues Wolfgang Streeck et Andreas Nölke. Un site internet a été lancé début août, dans l'idée de permettre une structure de débats souple, ouverte à tous et orientée vers la mise au point d’un projet d’union de la gauche.