« Congo hold-up » : l’empire surfacturé de l’homme d’affaires Philippe de Moerloose

Inconnu du grand public en RDC comme en Belgique, le Belge Philippe de Moerloose, fournisseur préféré de camions et de tracteurs du président Kabila, a pourtant bénéficié d’au moins 742,9 millions de dollars de contrats avec l’État congolais, en imposant des profits usuraires.

Yann Philippin, Sonia Rolley (RFI), De Standaard et Le Soir

4 décembre 2021 à 10h34

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après dix heures de route depuis Kinshasa, nous les avons enfin trouvées sur une piste du Kongo central : les machines extrêmement coûteuses fournies par l’homme d’affaires belge Philippe de Moerloose. Un groupe d’ouvriers congolais les utilise pour niveler une route ravagée par les nids-de-poule. Ils passent des heures à s'attaquer à la terre rouge sous un soleil de plomb. Leur tâche est d’améliorer les routes d’accès, pour que les rizières, plantées de l’autre côté du fleuve Congo dans le parc agro-industriel de la vallée de Nkundi, puissent bénéficier au reste du pays.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

dossier

par La rédaction de Mediapart

Politique — Reportage

par Pauline Graulle
Voir la Une du Journal