Les relations ambiguës du FN et du Jobbik hongrois

Par
Louis Aliot, n°2 du FN, l'a assuré mardi 3 janvier : le FN de Marine Le Pen a «rompu les liens avec le Jobbik», le parti hongrois d'extrême droite. A lire sur LeMonde.fr

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Louis Aliot, n°2 du FN, l'a assuré mardi 3 janvier sur France Culture : le FN de Marine Le Pen a «rompu les liens avec le Jobbik», le parti hongrois d'extrême droite. Pourtant tout ne semble pas si simple. Bruno Gollnisch, ancien vice-président chargé des questions internationales, affirme que les deux partis continuent d'être des partenaires, notamment dans le cadre de l'Alliance européenne des mouvements nationaux (AEMN) qu'il préside.