Au Maroc, Maryam Touzani filme la détresse des mères célibataires

La réalisatrice marocaine Maryam Touzani consacre son premier long métrage au calvaire qu’endurent les mères célibataires et leurs enfants dans un Maroc qui condamne lourdement l’avortement et les relations sexuelles hors mariage. Elle est l’invitée de notre émission « Maghreb Express ». 

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

« Ouled el Haram », « Les enfants du péché ». C’est ainsi que l’on désigne en arabe au Maroc les enfants nés hors mariage, les marginalisant à vie dès la naissance. C’est à eux et à leurs mères célibataires condamnés à vivre dans le rejet, la honte et la culpabilité que la réalisatrice marocaine Maryam Touzani consacre son premier long métrage.  

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié