Abus sexuels: les dossiers cachés des intégristes de Saint-Pie-X

Une enquête, menée en partenariat avec la chaîne suédoise SVT1, révèle comment la fraternité Saint-Pie-X a couvert plusieurs cas de prêtres accusés d’agressions sexuelles. Une société intégriste où les prêtres fautifs sont régulièrement déplacés dans une « prison dorée » nichée dans les Alpes françaises, loin de toute justice ordinaire.

Mathieu Martiniere, Mathieu Périsse, Daphné Gastaldi (We report) et Ali Fegan (SVT1)

5 avril 2017 à 07h13

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Partez, partez, vous n’avez rien à faire ici. C’est une propriété privée ! » Face à la caméra, l’abbé Peignot pousse sans ménagement la journaliste. Des mois que l’équipe de Uppdrag granskning, une émission d’investigation de la chaîne de télévision suédoise SVT1, recherche le prêtre intégriste. Ce dimanche 20 novembre 2016, les journalistes le retrouvent en pleine messe, entouré d’enfants de chœur en dentelle blanche, dans une chapelle à Espiet, près de Bordeaux.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal