Abdellatif Laâbi: «Nous assistons à une répétition de l'histoire au Maroc»

Par

« Même cortège de violence et d’humiliations, mêmes peines de prison incroyables. » C’est en ces mots que l’écrivain marocain Abdellatif Laâbi dénonce le sort des prisonniers politiques du mouvement du Hirak.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Abdellatif Laâbi entretient « un rapport passionnel » avec le Maroc. « Colère et tendresse, amour et désamour, appartenance et désappartenance, possession et dépossession », confie à Mediapart le grand poète marocain d’expression française. Emprisonné (de 1972 à 1980) et torturé sous Hassan II, Abdellatif Laâbi a payé très cher son combat pour les libertés. Exilé en France depuis 1985, celui qui incarna le renouvellement culturel postcolonial au Maghreb avec la revue Souffles à la fin des années soixante pose un regard très critique sur le Maroc de Mohammed VI.