L'Onu veut savoir s'il y a des camps de rééducation au Xinjiang

Par
Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH) cherche à accéder à la région autonome chinoise du Xinjiang pour vérifier la présence de camps de rééducation où seraient enfermés des Ouïghours et d'autres minorités musulmanes, a annoncé mercredi la Haut-Commissaire Michelle Bachelet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH) cherche à accéder à la région autonome chinoise du Xinjiang pour vérifier la présence de camps de rééducation où seraient enfermés des Ouïghours et d'autres minorités musulmanes, a annoncé mercredi la Haut-Commissaire Michelle Bachelet.