En pleines négociations entre des éditeurs de presse français et Google, l’information fait tache. Pendant que des groupes de presse tentent de faire adopter leur projet de « taxe Google », visant notamment à rendre payant le fait de référencer leurs infos, leurs homologues irlandais, eux, ont déjà envoyé la facture. Et celle-ci est salée.