Centrafrique: nouveaux soupçons d'abus sexuels au sein de la Minusca

Par

La force de maintien de la paix en République centrafricaine a annoncé, mardi 5 janvier, l'ouverture d'une enquête après les nouvelles accusations d'abus sexuels sur mineurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La force de maintien de la paix en République centrafricaine a annoncé, mardi 5 janvier, l'ouverture d'une enquête après les nouvelles accusations d'abus sexuels sur mineurs portées à l'encontre de membres de forces de maintien de la paix. Dans un communiqué, la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique) dit enquêter sur de nouvelles accusations concernant notamment des cas présumés d'exploitation sexuelle et d'abus commis.