Au cœur des primaires US: Bernie Sanders prend son élan

Par

Une campagne des primaires américaines ne se gagne pas sur des idées mais sur une organisation sérieuse, médiatique et bien financée. Contrairement à ses prédécesseurs de la gauche du parti démocrate, le sénateur du Vermont possède tout cela.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial dans le New Hampshire (États-Unis).- Ben Cohen et Jerry Greenfield sont partout sur la campagne de Bernie Sanders, dans le New Hampshire. Ils introduisent le vieux sénateur du Vermont (74 ans) quand il monte sur scène, ils suivent son débat télévisé contre Hillary Clinton dans un bar avec ses supporters. On les retrouve même dans un café en train de distribuer gratuitement des pots de crème glacée alors qu’il neige à gros flocons dehors. On est un peu déçu tout de même, car ce n’est pas le parfum qu’ils ont imaginé pour rendre hommage à leur copain Sanders : « Bernie’s yearning ».