Rétractation de Takieddine: la piste de l’argent

Par , , et Jeanne Boustani

Selon des témoignages recueillis par Mediapart à Beyrouth et à Paris, la rétractation de l’intermédiaire dans l’affaire libyenne est liée à des promesses financières venues d’intermédiaires proches des réseaux sarkozystes, mais aussi à un climat de menaces entretenues autour de lui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La vérité éclate enfin », avait écrit Nicolas Sarkozy, le 11 novembre dernier, dans un texte diffusé sur Twitter aussitôt après l’annonce par Paris Match et BFMTV de la rétractation de Ziad Takieddine dans l’affaire libyenne. Rien ne semblait plus douteux pourtant que ces propos chaotiques, improvisés par l’intermédiaire, et mal filmés par le photographe Sébastien Valiela sur un banc à Beyrouth, fin octobre 2020.