Pluie de roquettes contre Israël et représailles à Gaza

Depuis samedi, 450 roquettes et obus ont été tirés vers Israël, où trois civils ont été tués. En réponse, les raids israéliens ont visé plus de 200 cibles à Gaza, où au moins neuf personnes sont mortes.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Depuis samedi matin, environ 430 roquettes ont été tirées depuis Gaza vers les localités du sud et du centre d’Israël. Plusieurs dizaines ont été interceptées par le système de défense anti-missiles israélien, selon l’armée israélienne. Une grande partie des roquettes sont tombées sur des zones vides, a dit la police.

Le Jihad islamique a revendiqué le lancement d’une partie des roquettes et s’est dit prêt à poursuivre les tirs.

En riposte, l’armée de l’air a ciblé une trentaine de positions du Hamas et de son allié, le Jihad islamique, selon un communiqué militaire. Les chars israéliens ont attaqué plusieurs postes militaires du Hamas. Parmi les cibles figurent cinq bases du Hamas, une base commune du Hamas et du Jihad islamique et plusieurs bases du Jihad islamique dans la bande de Gaza, a ajouté le communiqué.

Au total, trois Israéliens ont été tués à Ashkelon, dans le sud d’Israël, par les roquettes palestiniennes, a fait savoir la police. Il s’agit du bilan le plus lourd depuis la dernière guerre de l’été 2014. En réponse, les raids israéliens ont visé plus de 200 cibles à Gaza, où au moins neuf personnes sont mortes.

À lire sur l’AFP et Le Monde.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale